Le sensationnalisme semble être devenu une coutume du côté des mastodontes de Barcelone : quand ce n’est pas le Primavera Sound qui dévoile un line-up atomique, le Sonar revient à la charge pour fêter ses 25 ans en envoyant ses artistes fétiches dans l’espace.

Enfin on vous rassure, personne n’a eu l’idée d’entasser Modeselektor, Nisennenmondai et Jean-Michel Jarre dans un cockpit pour les balancer sur Neptune. Plus précisément et mieux expliqué dans la vidéo plus bas, ce sont des pièces de musique d’une dizaine de secondes qui ont été transmises depuis Tromso en Norvège vers l’exoplanète GJ273b. Parmi leurs créateurs, on compte certains des noms les plus prestigieux du milieu électronique : Autechre, Kode9, Matmos, Holly Herndon, Francisco López, Kerri Chandler ou Soichi Terada, mais aussi nos gloires nationales en la personne de Laurent Garnier et celle de Jean-Michel Jarre.

L’arrivée du message est prévue pour le 3 Novembre… 2030. À ce stade, Sonar ne sera pas loin de la crise de la quarantaine et pourrait bien nous quitter pour des planètes plus accueillantes. D’ici là, le festival continue d’être basé à Barcelone et dans ses autres éditions satellites à Reykjavik, Istanbul et Hong-Kong.

Considérations spacio-temporelles mises à part, le programme de cette année 2018 présente déjà quelques sursauts futuristes : Alva Noto et Ryuichi Sakamoto, Demdike Stare et Michael England, Rainforest Spiritual Enslavement (Dominick Fernow, Philippe Hallais et Silent Servant), Errorsmith, Second Woman, SOPHIE, Fatima Al Qadiri, Jenny Hval, Lanark Artefax, Laurel Halo et JASSS s’afficheront dans la frange expérimentale du line-up.

Le côté fête n’est pas en reste avec ses têtes d’affiches house et techno, notamment Modselektor, Richie Hawtin, Diplo, Thom Yorke, Helena Hauff, Bicep, Charlotte de Witte, Objekt, Gorillaz, Agoria, Oscar Mulero, Nidia, Young Marco, Yaeji et Chloé en live « Slow Mo ».

On doit aussi faire mention honorable au talent de Sonar pour associer des artistes qu’on a toujours rêvé de voir jouer ensemble sans jamais trop oser l’espérer : Kim Ann Foxman et Miss Kittin, DJ Stingray et Mumdance, Deradoorian et Kate NV, Jeremy Underground et MCDE, Kode9 et Kōji Morimoto, l’intégralité du Studio Barnhus réuni, mais aussi Despacio, la collaboration XL de James Murphy et des 2 Many DJ’s.

Rendez-vous par ici  pour retrouver le programme et autres appels vers les espaces infinis du Sonar 2018.

À lire aussi : De défricheur à démentiel, l’histoire du Sonar festival