Parlons peu, parlons psy. Cela fait déjà quelque temps que le Paris Psych Fest se balade sur la capitale, surfant jusqu’à cette année sur l’ouverture de la saison estivale pour nous présenter le psyché sous ses multiples facettes, de la petite guitare distordue à l’explosion sonore discontinue.

Mais, on vous en parlait il y a peu, le mercato des festivals n’est pas plus original et moins zyeuteur sur son voisin que n’importe quelle autre industrie. Le débarquement hiroshimesque du Lollapalooza en plein juillet n’est donc sans doute pas étranger au décalage des festivités du Psych Fest vers le premier week-end de mars cette année.

Mais quelles que soient les motivations des organisateurs, peu parmi le bordel d’événements proposés à l’année sur la capitale arrivent aussi bien qu’eux à proposer un contenu et un esprit original. Avec deux grosses têtes d’affiche sous les traits de Gong et The Dandy Warhols, il y avait déjà de quoi marquer les esprits. Mais ce sont plutôt les matricules fines du line-up qui ont su nous intéresser : les infatiguables The KVB, les prometteurs FAIRE, les brûlantes L.A. WITCH, mais aussi les Fils de Venus, Moutain Bike, Le Villejuif Underground, La Mverte.. Bref, bien d’artistes dont on vous a déjà vanté les mérites ici, ainsi qu’une carte blanche à la chanteuse Tess Parks sous la forme d’un triple set : électrique le vendredi, acoustique le samedi, et « lecturesque » le dimanche avec une déclamation de poèmes. Sans plus tarder, découvrez l’intégralité de ce joli programme avec la playlist ci-dessous :

Retrouvez aussi le Paris Psych Fest sur leur site et dans notre guide des meilleurs festivals parisiens.