Update 06/10 : dû au renforcement des restrictions sanitaires, l’édition 2020 du MaMA vient d’être annulée par ses organisateurs.


Malgré la situation sanitaire incertaine, le festival et convention MaMA (Marché des Musiques Actuelles) se maintient à l’affiche pour son édition 2020. Au programme, des jauges assises et réservées aux professionnels de la musique, afin de permettre à ces quelques chanceux d’assister aux conférences et de découvrir les groupes et artistes de demain.

Pour ces trois jours de festival du 14 au 16 octobre prochain, la programmation a aussi été allégée par rapport aux années passées, notamment en raison de l’incapacité des salles à ouvrir en jauge pleine (entendre ici le concert avec une foule debout du temps d’avant). Et si la fermeture imminente des bars à Paris ne rend pas l’organisation de l’événement facile, la pléthore de salles du 18ème arrondissement qui s’associent au MaMA nous laisse quand même une sélection de choix pour les sons de demain. On notera entre autres Musique Chienne, Al-Qasar, Lucie Antunes, Ko Shin Moon, Azu Tiwaline et Bonnie Banane parmi les occupants du programme de cette année. Côté convention, plusieurs conférences s’interrogeront sur l’avenir de la filière musicale en temps de Covid-19, et sur les nouveaux défis qui s’imposent à toute l’industrie en conséquence.

À lire aussi : Concerts, livestream et synchronisation : vers une nouvelle économie de la musique ?

Et en croisant les doigts pour que cette deuxième vague n’empêche pas la nouvelle vague d’exercer son métier, on vous rendra compte des multiples concerts et talks du MaMA d’ici peu. Pour ce qui est de la nostalgie du fameux « temps d’avant », l’aftermovie de l’édition 2019 sait quant à lui faire son effet.