La ville de Grenoble a transformé son héritage musical des années 90 en circuit électronique bien installé. De nombreux bars proposent toutes les semaines des soirées avec DJs, des open platines et autres concepts innovants qui font jouer la scène locale dans tous les sens. S’ajoute à cela une flopée de salles de concerts associatives et un gros lieu financé par la mairie, qui accueille des projets plus conséquents, nationaux et internationaux, pour des week-ends bien remplis.

Scène techno : ce qui fait bouger la ville

À Grenoble, il n’y a pas de clubs qui propose deux soirs de suite une soirée techno, ou bien une programmation 100% techno. Pour avoir un vrai son il faut aller dans les salles de spectacle : à l’Ampérage, au Drak’art ou à la Belle Electrique. Toutes les soirées électroniques y sont faites dans des conditions de qualité, les salles sont spacieuses, et avec un bon traitement acoustique.

Dans le paysage local, il y a aussi eu le club Vertigo, un lieu mythique où Oxia a fait une Boiler Room. Après une parenthèse house menée par le collectif Carton Pâte, le club a de nouveau été revendu et s’est transformé en boîte latino. Il y a quelques années, il avait aussi le bar MC2, une grande salle de 700 places collée à la maison de la culture. Elle était gérée par l’association Mixlab, liée à l’ancien disquaire Interface Records, auquel The Hacker est affilié. L’association cherchait un nouveau lieu et trouve un accord avec la Mairie : ils prennent la gestion d’une grande salle fraîchement sortie de terre, La Belle Electrique.

A l’arrêt de Tram Berriat- Le Magasin, au bord de l’autoroute et du Drac, se concentrent géographiquement les salles et les clubs de la ville. D’un côté, cela permet d’identifier le quartier, et d’être sûr de ne pas avoir de riverains qui se plaignent. De l’autre, cette concentration de lieux de nuit affiliés à la musique électronique peut donner une sensation d’isolement. La pression du voisinage est constante lorsqu’on tient un lieu de nuit. La mairie ne pousse pas à développer les offres dans le centre-ville, mais motive plutôt le développement culturel dans ce seul quartier qui ne dérange pas son électorat.

Sans plus attendre, on vous présente notre guide des bars et clubs de musique électronique à Grenoble :

ampréage-grenoble-Adlane-Lezzar-1024x1024

Crédits photos : Adlane Lezzar

L’Ampérage

L’Ampérage est une salle de concert qui reçoit toutes les associations de Grenoble, sans exception ! Sa petite taille permet de proposer une diversité d’offres culturelles allant du concert au cabaret en passant par le théâtre. Le lieu permet aux jeunes collectifs et associations de se professionnaliser, ce qui en fait un passage obligatoire et le principal tremplin des artistes grenoblois. Situé au carrefour des salles de concert à Grenoble, c’est un des piliers de la vie nocturne.

Informations pratiques 

Adresse : 163 Cours Berriat, 38000 Grenoble
Horaires : 23h – 6h / 20h – 2h pour les concerts
Programmation : Éclectique (de la techno au métal, tous les styles de musiques actuelles)
Tarifs : 5 à 15 euros
Plus d’infos par ici

drak-art grenoble

Le Drak’art

Le Drak’art est une salle de concert de 450 personnes, bien équipée et avec un espace extérieur très agréable. Les soirées s’accompagnent souvent de soundsystems qui poussent sur les décibels. On voit défiler les artistes et collectifs hardtek et transe de la région, ainsi que toute la scène techno.

Informations pratiques 

Adresse : 163 Cours Berriat, 38000 Grenoble
Horaires : Vendredi et Samedi 23h – 7h
Programmation : Techno, trance, hardcore, bass music, acid techno, jungle…
Tarifs : 5 – 15 euros
Plus d’infos par ici

la belle electrique grenoble

La Belle Électrique

La Belle Électrique est gérée par l’association Mixlab, anciennement programmatrice du Bar MC2. C’est la plus grande salle de concert de musique actuelle de Grenoble, avec une capacité de mille personnes. Le système son et le système lumière est moderne et de grande qualité, pour accueillir des artistes en tournées internationales. Inaugurée en 2015, c’est une promesse de la professionnalisation de la scène musicale locale.

Informations pratiques 

Adresse : 12 Esplanade Andry Farcy, 38000 Grenoble
Horaires : 23h – 6h pour les soirées / 20h – 00h pour les concerts
Programmation : Musiques électroniques et musiques amplifiées
Tarifs : entre 10 et 30 euros
Plus d’infos par ici

Papa Club GrenoblePapa Club

Anciennement le Vieux Manoir, le Papa Club est un club historique et très spacieux du centre ville. Depuis septembre 2019, ils font venir des artistes piliers des musiques électroniques comme Jennifer Cardini, ou de la nouvelle scène comme David Vunk.

Informations pratiques 

Adresse :  52 Rue Saint-Laurent, 38000 Grenoble
Horaires : 00h – 7h
Programmation : House, Disco, Italo, Electro, Techno
Tarifs : 10-15 euros
Plus d’infos par ici

La Bobine Grenoble - Guide BeyeahLa Bobine

Aussi bien lieu de résidence que salle de spectacle, La Bobine est un espace polyvalent pour les amateurs et les professionnels du spectacle vivant. Lieu culturel à partager, l’association met un point d’honneur à l’éducation populaire et au vivre ensemble. Tous les mardis, l’apéro mix rassemble toute la jeunesse grenobloise dans cette salle de 300 personnes. La grande terrasse et le jardin agrandit l’espace et propose une scène extérieure des plus agréables.

Informations pratiques 

Adresse : 42 boulevard Clémenceau, 38000 Grenoble
Horaires : 17h – 22h
Programmation : Théâtre, danse, musique
Tarifs : Apéromix gratuit / Spectacles entre 8 et 15 euros
Plus d’infos par ici

Redrum bar grenoble - guide beyeahRedRum Bar

Le RedRum est l’ancien MarkXIII, un bar historique connu de tous les grenoblois. Ce bar à cocktail a fait peau neuve pour un style pirate des Caraïbes et une programmation tournée vers le metal et le hard rock.

Informations pratiques 

Adresse : 8 Rue Lakanal, 38000 Grenoble
Horaires : 17h  – 2h
Programmation : Metal, Rock, Electro
Tarifs : Gratuit
Plus d’infos par ici

Keep it Weird Grenoble - Guide BeyeahKeep It Weird

Le MarkXIII renaît de ses cendres, mais pas à la même adresse. Son fondateur, Aymeric Ponsart, a trouvé un nouveau lieu de fête à Grenoble après son départ associé à la vente du bar cité au dessus. Le Keep It Weird est le nouveau projet de ce passionné de musique électronique, et sa déco est à l’image des bars clandestins sous la prohibition aux US. Avec des soirées mix tous les vendredis, c’est souvent le premier endroit où les DJs amateurs prennent les platines à Grenoble.

Informations pratiques 

Adresse : 3 Rue du Palais, 38000 Grenoble
Horaires :  Du mardi au samedi de 14h à 1h (2h le week-end)
Programmation : Musique électroniques de tous genres, soirées 80’s, mais aussi rock/punk/metal
Tarifs : Gratuit
Plus d’infos par ici

cafe-jules-verne_grenoble-Guide bar BeyeahJules Verne

Tous les mercredis, ce bar propose une soirée house électro, avec un atelier ouvert à tous les DJs. Ambiance assurée dans ce bar décalé du centre-ville, qui au passage fait de très bons cocktails (et des tournois de shooters). La pinte à quatre euros et les tarifs dégressifs pour les tournées seront appréciés des petits portes-monnaies.

Informations pratiques 

Adresse : 7 Rue Montorge, 38000 Grenoble
Horaires : 18h – 21h
Programmation : tous les mercredis Atelier DJ : Electro / House / Hip-Hop
Tarifs : Gratuit
Plus d’infos par ici


À lire aussi : Notre guide des meilleurs clubs électro de Lyon