Le festival Club to Club – ou C2C – à Turin a compris l’enjeu de notre ère, celle d’une révolution digitale impactant la musique, l’art et les relations qu’elles entretiennent avec l’homme. Visant à la fois un public généraliste avec des têtes d’affiche qui rassemblent et un autre axé sur l’expérimentation aux côtés d’artistes plus avant-gardistes, le C2C mange à tous les râteliers pour satisfaire son public italien et européen.

Un regard vers le passé…

Des pionniers aux innovants, le Club To Club retrace l’histoire de la musique électronique de son socle à son sommet encore inachevé. Côté pionniers, Kraftwerk présentera le show 3D The Catalogue – 1 2 3 4 5 6 7 8« , une représentation chronologique de leur bibliothèque musicale, source d’inspiration infinie des producteurs d’aujourd’hui et de demain. Presque déjà artiste de stade, Nicolas Jaar viendra mettre en scène son dernier album Sirens avec un show live oscillants entre jazz et beat psychédélique fragmentés par ses chants mélancoliques. Enfin, Richie Hawtin se risque dans un show à la limite de l’homme et de la machine, CLOSE – Spontaneity & Synchronicity, déformant la perception de l’espace et flouant les barrières entre l’artiste et l’audience.

… Qui nourrit les choix du futur

Les nouveaux fauteurs de troubles d’un genre indéfinissable tels qu’Arca ou Kamasi Washington amèneront leurs expériences scéniques dans les recoins de l’ancienne usine Fiat Lingotto. Le festival creusera aussi les galeries sombres de la techno et de l’electronica pour y trouver les perles rares : les nappes fragmentées du duo mancunien Demdike Stare, celles d’un genre plus pop de Karryn, ou encore Laurel Halo, Kelly Lee Owens et Yves Tumor – dont les albums ont tous marqué l’année. Côté déjà installé, on pourra aussi assister aux shows d’Actress, Ben Frost, Helena Hauff, Black Madonna ou Bonobo.

Pour les plus expérimentateurs d’entre nous, on pourra aussi se brouiller le cerveau aves les lives de Powell et Wolfgang Tillmans, Bill Kouligas ou Amnesia Scanner, des chercheurs en neuroscience perdus entre deux connexions PAO. Connu pour aussi s’aventurer du côté hip-hop expérimental de la force, Club to Club mettra un peu de côté le groove cette année, à l’exception de Jlin venue nous présenter sa séance endiablée de footwork. Une nouvelle vague Pop et R&B passera en revanche par la festival, avec Jungle, Mura Masa et le duo norvégien Smerz.

La diversité des genres présentés au festival pourrait paraître incohérente. Pourtant, leur projet semble homogène, armé pour la bataille de l’expérience, du malaise corporelle et psychologique, la stimulation des sens dans l’intimité d’un théâtre ou l’inconnu d’une foule de warehouse. Le festival se tiendra à Turin du 1 au 7 novembre, rendez-vous donc dans un petit mois pour l’histoire de nos aventures en terres italiennes.

Crédits Photos : Matteo Bosonetto