La musique qui s’accumule dans nos répertoires est souvent le terreau fertile des histoires les plus folles. Mais quand est la dernière fois que nous avons pris le temps de nous prendre au jeu ? De nous astreindre à une attention complète face à ces morceaux ? Dans Le Tri, on s’arrête sur nos dernières écoutes pour en presser une juteuse moelle et les assembler dans un mélange homogène. Sur l’étal aujourd’hui, une sélection comprenant majoritairement des immanquables sortis de la première moitié de 2017, dans une veine assez ambient. Chaque album représenté vaut son pesant de nougatines, n’hésitez donc pas à les investir dans toute leur longueur.

Tracklist :

  1. The Durian Brothers – Heat – dans « Cuts Cubs with Clubs » : rythmiques endiablées dans un EP dont le groove est interdit jusqu’au Vatican.
  2. Throwing Snow – Helical – dans « Embers » : un des meilleurs album d’electronica de 2017, une impressionnante progression d’atmosphères dans une somme qui dépasse amplement ses parties.
  3.  Gas – Narkopop 1 – dans « Narkopop » : le retour d’un mastodonte de l’ambient qui s’est inspiré d’une balade en forêt sous LSD à proximité d’une rave.
  4. The Heliocentrics – Human Zoo – dans « A World Of Masks » : une perle de jazz de 2017 entre soul, électronique et jazz au pas lourd.
  5. Tzusing – Torque Pulsations – dans « 東方不敗 » : révélation de techno martiale chinoise de l’année. À suivre.
  6. Floating Points – Mojave Desert – dans « Reflections – Mojave Desert » : une piste ambient sortie d’un récent EP qui capture l’atmosphère intense des derniers lives de Sam Shepherd.
  7. Ryuichi Sakamoto – fullmoon – dans « async » : une gemme atmosphérique dans un album qui en regorge généreusement. PS: laisser les nœuds coulants au placard.
  8. Radiohead – I Promise – dans « OKNOTOK 1997-2017 » : un inédit qui sort, après vingt ans passé dans un disque dur. Du Radiohead, ni plus, ni moins.
  9. Jefre Cantu-Ledesma –  Echoing Green – dans « On the Echoing Green » : un album génial pour gambader dans la nature les beaux jours. 
  10. James Booth – Love – dans « Split 10′ Vol.1 » : la démonstration qu’une simple boucle peut faire homerun.
  11. Jefre Cantu-Ledesma – Love’s Refrain – dans « In Summer » : tube noise feel-good de l’été.