Depuis la soirée pour les 2 ans de Beyeah, il s’est refait une Santé. Il enchaine les collaborations à tout va, même Google Earth n’arrive pas à le géolocaliser. Son univers acid deep s’est transformé en jungle urbaine aux côtés d‘Adam Port. L’EP « Own » est un OVNI au beau milieu de la savane. Saga Africa, ambiance de la brousse ? Enfile donc ta djellaba on va chasser du bison futé.

Adam Port, le roi des drums aurait donc converti notre cher Santé à de nouvelles sonorités. Le premier extrait se nomme « Own ». Message à tous ceux qui écoutent : il faut vous approprier le rythme, faites de ces cymbales votre univers et transformer ce gigantesque cirque en foire à vins. L’appel du gospel est plus fort qu’une symphonie de Mount Kimbie. L’énergie qui se dégage de ce titre est imperturbable, intangible.

Les deux DJs Berlinois ne se sont pas arrêtés là, le second titre « Faire des siennes », (en français s’il vous plaît), recentre l’effort sur la voix d’un gourou malien. C’est une sorte d’appel à la prière ou à manifester le divin inquisiteur de la musique. Complètement déjanté, perturbant voire même insoutenable, le morceau semble nous jeter un sort. Rite vaudou ou simple délire irréel, cet EP nous aura au moins fait voyager et découvrir l’arrière pays dont on ne parle jamais.