Voltas est un groupe parisien de 3 musiciens, activistes discrets. Ils sont les chouchous du collectif Supernova dont BEYEAH a parlé récemment dans le cadre de leur soirée Solarium au Point Ephémère. Une rencontre s’imposait, en dehors des sentiers battus. Un trio d’énergiques à prendre au second degré mais à écouter au premier !

Pourquoi le groupe Voltas tourne-t-il autour du concept d’énergie ?

Nous sommes 3 piles électriques, on ne joue quasiment jamais 2 fois le même morceau, notre studio est rue Volta, qui se trouve être le nom de l’inventeur de la pile électrique.

Vous êtes trois, quel est votre rôle à chacun au sein du groupe ?

Matthis est le bon, Jow, la brute et Vadim le truand.

Quelle est la particularité de Voltas ?

Nous sommes fervent défenseurs de la technique Pushkarev, qui consiste à rester immergé dans le flux de travail constant. Pour cela nous renonçons à notre vie sociale et à l’alimentation traditionnelle pour pouvoir continuer à jouer de la musique plusieurs semaines d’affilée. En résulte une technique de communication télépathique qui nous permet d’improviser à trois comme si nous n’étions qu’un.

Pourquoi avoir choisi d’évoluer dans un domaine‎ électro-acoustique ?

Le Domaine Electro-acoustique nous a fait une offre que nous ne pouvions refuser.

Comment s’organise l’expérimentation au sein du groupe ?

Notre approche est celle d’un groupe ordinaire, chacun son instrument. Jow est au synthé, Vadim à la boite à rythme et Matthis à la guitare. Nous improvisons ensemble.

Pourquoi le format de ‎Jam Session vous intéresse- t-il autant ?

L’approche « jam » ou « bœuf » est intéressante pour le public car la musique est plus libre. Nous laissons place aux accidents. Ces accidents sont souvent la base de nos moments forts. Quand tout est formaté et statique il n’y a plus de belles surprises. Si nous jouions les mêmes morceaux à chaque performance, nous serions vite blasés. Avec cette approche nous avons la possibilité de nous amuser d’avantage.

Quelle a été votre plus belle surprise lors d’une jam session justement ?

Un ami nous a laissé jouer dans sa Peugeot 504 cabriolet. Nous sommes montés a 135bpm dans une rue limitée à 50. Stéphane Bissières était de la partie, c’était une de nos meilleures performances jusqu’à ce jour.

Allez-vous rester focus sur la performance live ou tenter de vous enregistrer par la suite ?

Nous avons parlé plusieurs fois d’un projet d’album, l’avenir nous le dira.

Quelque chose à ajouter ?

Non.

Vous avez compris, Voltas marche au live et à l’impro, les vidéos sont rares et leurs prestations discrètes. On ne peut que vous suggérer de suivre leur page Facebook pour connaître les prochaines dates de Voltas.
La prochaine, ce sera justement demain soir pour la Pianorama Bar au Downstairs, à Paris ! Ce sera une belle occasion de les découvrir en live !