Toujours aussi prolifique, Thomas Melchior sort, juste après son excellent double EP sur Perlon, le deuxième volet du Return Of The Cosmic Kid.

Melchior fait partie de ces rares producteurs de house dont la seule présence du nom sur un disque est un gage de qualité. De toutes ses (très) nombreuses sorties, même les moins bonnes sont meilleures que la vaste majorité des morceaux du même style.

Mais c’est pour son label Aspect Music qu’il garde ses morceaux les plus fins (pas folle la guêpe). Et le moins qu’on puisse dire est qu’il prenne son temps avec Aspect Music. Depuis la naissance en 2000 du label, seuls 6 EPs sont sortis, dont 3 depuis 2012. Celui-ci sera donc le septième de la série.

Le disque démarre avec l’épique « Sometimes »(la qualité de l’extrait laisse malheureusement à désirer). Les percussions roulent derrières des notes cristallines conduisant le morceau, survolé par une voix féminine vaporeuse répétant « sometimes ». Sur la face B « Liquid Moves » est un morceau typique du style de micro house funky de Melchior, avec ici une voix masculine métallique et une mélodie plus rayonnante sur une basse rebondissante. L’acapella de Liquid Moves se trouvera aussi sur la face B.

Et pour mieux se rendre compte de l’effet en club de Sometimes, on peut voir ici Rhadoo le jouer :