2014 a été une année qui a donné naissance à beaucoup d’artiste dit « internets », qui se sont majoritairement fait connaître grâce à Soundcloud et dans certains cas, grâce à Tumblr. On a eu droits à beaucoup de choses intéressantes, bonnes comme mauvaises, dévoilant une palette d’artistes qui ont su s’éloigner des standards du monde musical et offrir leur propre vision des choses.

Lontalius nous vient de Nouvelle-Zélande, il n’a que 17 ans mais impressionne déjà par ce qu’il dégage au travers de ses reprises et de ses propres chansons. Avec lui, il est inutile de rechercher une voix extraordinaire, ou de grandes variations d’intensité dans sa manière de chanter. Etrangement, ce qui séduit chez lui, c’est sa nonchalance, la subtile monotonie de sa voix, et l’absence d’artifices dans celle-ci, en somme tout le contraire de ce qui fait un grand chanteur.

Néanmoins, il a la capacité de se réapproprier des morceaux et de les transformer en tristes balades chargées d’émotions. C’est notamment avec sa reprise de Mine par Beyonce et Drake qui a su attendrir nos cœurs il y’a 1 an.

Après une rencontre due au hasard, Lontalius a collaboré sur le titre « Walk Me Home » disponible dans l’album Alone for the First Time du producteur Ryan Hemsworth. Il y’a peu de temps, il nous a fourni une version plus calme du morceau qui se rapproche de ces douces chansons mélancoliques qu’on lui connaît.

Article écrit par un loup qui apporte sa pierre à l’édifice afin que la culture cesse de briller par son absence.