Énorme sensation serait un adjectif bien euphémique pour décrire Jackson Phillips alias Day Wave. Le jeune Californien tisse sa toile de façon discrète sur le web, rejoignant la caste des “artistes Internet” dont le développement s’accélère depuis un peu plus de 10 ans grâce à MySpace, Bandcamp et plus récemment Soundcloud.

Publiant un nouveau titre tous les trois mois, l’Américain réussit à teaser son premier EP de manière extrêmement habile tout en accumulant retombées médiatiques, partages sur les médias sociaux et dates de concerts. Grand féru d’une démarche do it yourself, sa musique de chambre se construit autour de dynamiques sonores très lo-fi mais extrêmement accessible et entrainante. Son premier EP Headcase fait déjà des émules autour de la presse spécialisée en ligne et même Zane Lowe, grand prêtre de la découverte musicale indépendante en passe des extraits sur Beats 1, la radio d’Apple Music. Voilà qui suffit logiquement à convaincre les hésitants de cliquer sur le bouton « lecture ».

Cette oeuvre de cinq morceaux rondement ficelée s’injecte dans les oreilles et se propage tel un virus pandémique avec une facilité déconcertante. Certainement très sensible aux mélodies pop sucrées, guitares, boites à rythmes et synthés construisent des morceaux relativement simples et prodigieusement efficaces. De « Total Zombie«  à « Nothing At All«  en passant par « Drag« , Day Wave flirte avec Wild Nothing et Mac Demarco tout en conversant à distance avec Joy Division et New Order. La nonchalance frelaté du musicien attendrit, séduit et fait chavirer les cœurs grâce à une musique indie rock résolument douce mais d’une violence rythmique absolue qui force les cervicales à s’agiter. Indépendant de A à Z, Day Wave se veut a fortiori non-signé, préférant passer par des alternatives au business model classique de l’industrie musicale que sont Littlerock et Kobalt. Romantisme spontané, excès romanesque, Day Wave chante dans un nuage opaque de façon hésitante et imprudente en appuyant sur ses textes aussi courts que tranchants. Futur grand cru donc.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/112159654″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]