De l’expé froide, agrémentée de touches de techno et d’ambient, voire parfois d’indus : pas de doute, c’est bien à Berlin que Frau Silberfischer est basée. Dans cette fameuse froideur métallique de la ville dont la réputation n’est plus à faire, l’artiste nous livre un premier EP si prometteur qu’il serait dur de simplement le cataloguer « découverte ».

Pourtant c’est bien là sa première release, mise à part une apparition notable sur la compile du label Bon Temps Records avec le titre « Sad Postcard ». L’artiste venait y clôturer la compil de son label en devenir, et poser les bases de l’univers Silberfischer-ien : noir, expérimental et foncièrement industriel – dans sa provenance comme ses intentions.

L’histoire, elle, n’est pas si singulière : après avoir bossé deux ans en secret dans son propre studio, Silberfischer rencontre Jocelyn Soler aka le producteur amiénois Verlatour et DA de l’entité Bon Temps – label la nuit et magazine arty le jour. S’en suit l’EP qu’on vous présente ici, « Spectrum ». Sept titres, dont quatre originaux et trois remixes.

Ambient, expérimental, dark… Beaucoup de qualificatifs pourraient s’appliquer à décrire Spectrummais une chose reste sûre : si un chimiste expérimenté devait réussir à en extraire la substance, celle-ci serait définitivement noir jais. Une musique drastiquement sombre, mais pas dépressive pour autant : d’inhibée, elle devient vite inhibante grâce à un imaginaire très visuel, voire cinématique, et des nappes atmosphériques qui encerclent, piègent, pour finalement nous transporter dans des lymbes sonores dont on ne ressort pas.

Quant aux remixes, deux d’entre eux revisitent le single « Spectrum » dans des versions aux antipodes l’une de l’autre : l’electronica très dance de Verlatour face au minimalisme tranchant de Swarm Intelligence. Quant au dernier remix signé René Schier, il semble couper la poire en deux en revisitant le titre « Gravitate » d’une obscurité lente qui sait ne pas trop en faire.

Sans plus tarder, on vous laisse découvrir en avant-première ce premier spectre de Frau Silberfischer, en espérant que d’autres seront à suivre bientôt :