On manquait ces derniers temps de douce musique pour accompagner l’arrivée du printemps. Voilà qu’on tombe sur le dernier projet de Hot Sugar, artiste américain connu à la fois pour ses productions en beatmaking pour The Roots ou Kitty et son « Moon Money » EP chez Ninja Tunes.

L’associative music est cette branche de l’electronica qui utilise de nombreux sons non-instrumentaux pour en faire des samples, et créer des morceaux à partir d’objets du quotidien. Gold Panda ou Tokimonsta en ont fait leur signature, tout comme Jacques, le génie bizarrement chevelu de Pains Surprises Records.

Nick Koening, alias Hot Sugar, a sorti son premier album « God’s Hand » l’année dernière chez Break World Records, mais ce sont ses compilations « Seductive Nightmares » de 2013 qui ont piqué notre curiosité. Comme leur nom l’indique, ces groupements de morceaux sont doux et séduisants, et comme des cauchemars, l’ensemble est fouilli, intriguant, beau. On y trouve donc de tout : des morceaux pop, d’autres electronica, proches de la beat music, et des featurings avec des MCs semblables aux premières mixtapes de The Weeknd.

Comme sur ses EPs, les titres des morceaux sont délicieux : « The German adult VHS I found in the hotel room when I was 14 », « The body of your enemy will float by »« A widow with nice perfume », « The scene from Swedish Love Story where the kid rides back 4 his girl on his little motorcycle while crying »*, ou, notre coup de coeur, « Yours nails look so pretty ». On trouve dans cette variété de morceaux beaucoup de naïveté, des idées à l’état brut, des projets pour plus tard ou des perles percutantes construites de bric et de broc. En résumé, une multitude d’émotions sincères et sans filtre qui parlent aux enfants que nous sommes.

Hot Sugar sera en concert à l’Espace B ce samedi et c’est très bien.

Hot Sugar

* « Une histoire d’Amour Suédoise » de Roy Andersson