Il y a des artistes qui sentent tellement fort le talent que l’odeur délicieuse se propage comme une traînée de poudre, pour finalement s’incruster ad vitam aeternam en nous.  Et chez Vendredi,  un duo de jeunes producteurs parisiens tout neuf, le talent se renifle à des kilomètres à la ronde.

Les deux têtes pensantes de Vendredi se distinguent par leur manière presque névrosée de travailler les sons, qu’ils capturent en permanence de ci de là, pour finalement les retravailler, les déconstruire pour mieux reconstruire,  et ainsi leur donner une aura abstraite, presque mystique. Oui, on peut l’affirmer, les titres de Vendredi se reconnaissent facilement de par leur complexité, leur richesse et une certaine atmosphère irréelle et déconcertante, qui plane haut dans les airs.

On retrouve ce mélange de mots et de sons indescriptibles dans leur tout premier EP «Veneris Dies», une sorte de collection de samples mis ensembles qui forment des titres tous plus beaux les uns que les autres. On ne peut que vous conseiller de tout écouter sur Spotify avec la plus grande attention, pour ne rien rater du spectacle.

Si vous êtes séduits par l’imagination débordante de Vendredi, sachez qu’elle s’exprime également en vidéo. A l’image du titre « Chiara« ,  le clip très esthétique s’inspire de  la culture tribale et dresse le portrait du femme de l’époque sur fond de cannibalisme et chasse. Âmes sensibles, s’abstenir.