Au sein de la bouillonnante scène électronique polonaise, il y a des noms qui font plus ou moins écho à l’échelle internationale. Et parmi eux, celui de la productrice Olivia commence à faire son trou. Originarire de Cracovie et affiliée à l’Unsound en tant que DJ résidente, Olivia est un poly-talent dont les sets abordent aussi bien la club music que l’acid, la techno, l’indus, l’EBM ou la cold wave. Hyperactive sur la scène locale, Olivia est l’une des membres actives du collectif We Are Radar et du plus récent projet Oramics, qui vise à améliorer la visibilité des artistes féminines et queer en Pologne.

Au delà de son activité d’organisatrice et de DJ, Olivia a aussi publié des cassettes sur le label K-Hole Trax et crée deux lives shows en duo avec Chino, un autre producteur polonais. Figure tutélaire de la scène expé polonaise pour la multitude de projets qu’elle mène de front, Olivia est une artiste hyperactive dont la reconnaissance dans les sphères occidentales est déjà bien entamée.

Experte de sa scène locale, Olivia nous présente ci-dessous une quinzaine de titres de producteurs-trices polonais-es, sortis sur des labels locaux et crées par des artistes toujours basés en Pologne. Cqfd, des artistes qui font vivre la scène locale et n’ont pas encore entamé le grand exode de l’électronique vers Berlin. On lui laisse la parole pour nous expliquer tout ça et détailler chacun des titres ci-dessous :

« La scène polonaise est diverse et colorée, nous avons de très bons producteurs et dans des genres multiples, de la house à la techno, l’expérimentale et la musique ambient. Je me suis attelée à cette playlist avec l’intention de présenter de la musique faite par des artistes polonais, mais aussi présenter des labels locaux. Vous trouverez donc ici de la musique faite par des polonais qui vivent et créent en Pologne et sortent leurs productions sur des labels locaux. Je pense que c’est à travers leur action que la scène locale est en mesure de s’étendre et de s’étoffer. Ces extraits ne sont qu’une fraction de tout ce qui se passe en ce moment dans le pays, mais j’espère que cette playlist pourra vous donner un bon aperçu de notre scène et de son énergie. »

Chino – Pacific Curse (Syntetyk)

Chino est un artiste live génial, c’est un producteur originaire de Catovice désormais basé à Cracovie, il produit de la musique depuis des années. Ses performances live sont incroyables, un pur talent à mes yeux. Pacific Curse est un titre issu de son dernier EP Cave, sorti sur le label varsovien Syntetyk. Le label est assez nouveau dans la scène polonaise, mais important à mentionner. L’équipe à l’origine de Syntetyk a un goût artistique très développé, ce qui se ressent d’autant plus dans les soirées qu’ils organisent.

 

Jacek Sienkiewicz – LIGHTIN (Recognition)

Jacek Sienkiewicz est le producteur le plus important dans l’histoire de la musique électronique polonaise, c’est vraiment un artiste à part – à mon avis bien sûr ! Jacek est le pionner et, sans avoir peur des mots, le parrain de la scène techno en Pologne. Il a sorti des albums géniaux où l’on peut découvrir une techno minimaliste qui lui est toute personnelle. Il est aussi à la tête de son propre label, Recognition Records. C’est une légende vivante, surtout pour les clubbers de mon âge. Jetez-vous sur toute sa discographie, il n’y a rien à jeter.

 

Seltron 400 – Jakże Srogo (Most Records)

Seltron 400 est un duo polonais crée par deux producteurs, SLG et Eltron. Tout les deux ont aussi de très bons projets solos donc quand ils ont commencé à faire de la musique ensemble, j’étais sûre que le son qui en sortirait serait extraordinaire. Jakże Srogo est mon titre préféré de Seltron 400, il a une super énergie et casse toujours le dancefloor.

 

Qba Janicki – Intuitive Mathematics (Bocian Records)

Ce titre est un exemple de musique électronique plus expérimentale. Cette liste ne serait pas complète sans une sortie de Bocian Records, l’un des meilleurs labels du pays et l’un des des plus préconisateurs dans les musiques ambient, expé et avant-gardistes. Bocian Records est géré par Grzegorz Tyszkiewicz, dont l’érudisme en matière de musique expérimentale est impressionnant. Récemment, j’ai découvert et adoré Intuitive Mathematics de Qba Janicki. Le titre est sorti l’année dernière et c’est une pièce tout simplement passionnante, qui montre aussi les grands talents de Qba Janick comme batteur et musicien de jazz.

 

Jaxe – Spaced (Dom Trojga)

Spaced de Jaxe est la première sortie de Dom Trojga, un label lancé par Marek Stuczyński, aka Eltron. On peut y trouver des titres psyché, acid et transe-sques d’une grande énergie, parfaits pour les sets de fin de soirée juste avant le lever du soleil. J’ai eu la chance de pouvoir écouter les prochaines sorties de Dom Trojga, et il y a de très belles choses ! J’imagine que c’est l’un des avantages du fait d’être une artiste du label (rires). Faites-moi confiance, ce qui va venir de la maison Dom Trojga va décoiffer.

 

Wojciech Bąkowski – Sprawy (Dunno Recordings)

Dunno Recordings est géré par deux artistes géniaux, Lutto Lento et Filip Lech. Dunno est l’un de mes labels favoris, ç’a donc été difficile pour moi de sélectionner un.e de leurs producteurs-trices car j’aime à peu près tout ce qu’ils font. J’ai choisi l’album de Wojciech Bąkowski car j’aime l’écouter à la maison, c’est un mélange de spoken word, de trap et d’expérimental. Autrement, il faut aussi aller écouter Heroiny, Lutto Lento (forcément) et Aldona Orłowska – la dernière est une surprise mais qui peut vous plaire. 

 

Wiktor Milczarek – SKC – QX60 (Brutaż)

Wiktor Milczarek aka Dyktando est un autre très bon label polonais. Cet album est sorti Brutaż et montre un côté plus mélancolique de Milczarek, qui est plutôt connu pour avoir un son assez dur. Mon titre préféré SKC – QX60 a une ligne acid assez trippante. Wiktor crée aussi de la musique sous l’alias Dyktando dans un genre plus brut, EBM et electro. Son dernier EP est sorti sur Syntetyk dont j’ai déjà parlé.
Brutaż était d’abord une série de soirées organisées partout en Pologne et qui ont duré assez longtemps, avant de devenir un label qui promeut les talents polonais, djs comme producteurs. Je pense que l’industrie de la musique polonaise doit beaucoup à Brutaż pour toute son action. Rrrkrta qui est derrière la création du label est une activiste engagée qui se bat pour une Pologne plus saine et plus égalitaire.

 

We Will Fail – So who’s the man (refined.productions)

Je pense que nous avons une scène expérimentale très forte et très développée en Pologne. We Will Fail est l’un de nos plus grands trésors. Sa musique est dure à classifier, on y trouve des influences de techno, de club music et d’ambient, mais ce que je préfère chez elle c’est son expérimentation autour des rythmes et de la structure du son.

 

FOQL – Melika (Pointless Geometry)

FOQL est un musicien très talentueux qui publie sa musique en Pologne et ailleurs. Son EP sorti sur Pointless Geometry – un label de Varsovie qui édite en cassettes – est tout simplement génial. Je suis aussi une grande fan du label, qui n’hésite pas à s’aventurer dans des musiques expérimentales, voire dans le bizarre.

 

VIELD – Vernacularity (K-Hole Trax)

VIELD est un duo de Cracovie qui produit de la très bonne musique et qui sont aussi DJs à côté de ça. Leur track Vernacularity est un exemple parfait de leur son : brut, sale, avec des lignes d’acid et une vibe géniale. Le titre est sorti sur le label K-Hole Trax qui nous vient de Wroclaw. Soit dit en passant, ma première cassette est aussi sortie sur K-Hole !

 

T A K A – The End  (Behind The Stage)

T A K A est connue en Pologne pour ses live techno très énergiques. J’ai choisi ce titre car je pense qu’il montre un côté différent de sa musique, plus réveur et mélancolique – ce qui n’est pas le style avec lequel on l’associe normalement.

 

Piernikowski – Martwię się (Latarnia)

Même si cette playlist est vouée à présenter la musique électronique polonaise, je voulais vraiment partager celle de Piernikowski au passage. Piernikowski est mon artiste de rap expérimental préféré, j’aime à la fois ses titres solos et ceux qu’il a fait avec 88 sous le duo Syny. Sa musique et ses textes sont très en phase avec les réalités actuelles, un récit parfait du monde présent. 

 

The Phantom – Sopot (Transatlantyk)

The Phantom est l’un des nombreux alias de Bartosz Kruczyński. Il joue aussi sous les noms Earth Trax, Pejzaż et Ptaki (en duo avec Jaromir Kamiński, aujourd’hui décédé). Bartek est un très bon DJ et un producteur à l’origine de nombreuses sorties house sur différents label. Celle-ci a été faite pour le label polonais Transatlantyk, connu pour mettre en valeur des artistes locaux en majorité. Dans le même genre, il faut aussi écouter la musique de Zambons sur The Very Polish Cut Outs, un label qui ressort des edits de vieilles musiques polonaises avec un nombre incroyable de pépites.

 

Lautbild – Dishonest Gymnastics (Mik.Musik)

Lautbild est l’alias de Paweł Kulczyńskin, qui joue aussi sous le nom de Wilhelm Bras. Il est connu en Pologne pour ses sets live incroyables. Son album Pulsus Frequens est un exemple parfait de sa capacité à mixer de la techno et de la house avec des sons plus expérimentaux. Ce track est sorti sur Mik.Musik, un label aventureux qui publie une grande variété de choses, souvent à cheval entre la dance music et un son plus expérimental.

 

Un grand merci à Olivia pour cette ouverture sur un pays dont la foisonnante scène électronique ne demande qu’à être connue.