Après plusieurs releases auto-produites sous les noms Dream Weapons et Fantastikoi Hxoi, Aggelos Baltas prend définitivement son envol avec l’alias Anatolian Weapons. C’est avec lui qu’il a signé son premier album To The Mother Of Gods l’année dernière sur le label new-yorkais Beats in Space. Chroniquée par le prestigieux journal The Wire, cette sortie fait découvrir à la scène internationale son mélange audacieux de folk psychédélique grecque et de musique dronienne.

Aggelos Baltas a tout l’air d’un collectionneur, notamment du format cassettes qu’il l’a choisi pour Palace of Imagination, un mix entièrement « tape » sorti chez les berlinois de Sameheads. Mais c’est aussi un collectionneur de prods, qu’il a – covid oblige – autro-produit et sorti sur Bandcamp depuis le début de l’année. Fin avril, il dévoile d’abord Spiritual Music, une série d’EPs en onze volumes. Post-confinement, une deuxième « Black » série sera mise en ligne lors des Bandcamp Days, chaque premier vendredi du mois. Il profite du geste de la plateforme qui ne prend pas de commission sur ses ventes un jour par mois pour livrer ses compositions, qu’on imagine stockées depuis quelques temps dans des sous-dossiers Ableton.

Spiritual Music Black Series

Difficile de présenter toutes ses compositions vu le nombre : cinq titres par album, il y en a dix rien que sur la Black Series, on vous laisse faire le calcul. Nous avons donc choisi de sélectionner un seul morceau pour chaque volume, vous laissant découvrir le reste par vous-même. Promis, ça vaut le coup d’y passer une journée (ou deux).

Volume 1 notre choix va vers le complexe Ancient Suns, où des samples de récits incantatoires nous guident vers un autre monde. Les prières païennes nous aident à l’introduction de rythmes répétitifs et ouvrent la voie à une nouvelle puissance énergétique, plus proche de la terre et du psyché.

Volume 2 nous emmène vers No Expectations : des notes deep et légèrement acides, avec un petit délai bien mesuré apporte une touche de grâce au morceau.

Anatolian Weapons propose des variations instrumentales riches, composant avec les instruments traditionnels de la région anatolienne et les synthétiseurs modernes. Il joue avec les astres opposés qui régulent nos fluides corporelles : la lune et le soleil. Les deux côtés se regardent et s’équilibrent, chaque basculement amplifie la force et l’influence d’un astre sur l’autre.

Volume 3 on observe les énergies en transition sur Mutate. Libéré d’une machine techno contraignante, le corps retrouve sa fluidité naturelle après quelques minutes sur une trance acide.

Volume 4 il fallait bien un Nightmare pour prendre le rôle du banger techno répétitif qui t’attire fâcheusement vers les crash barrières.

Volume 5  il faudrait plusieurs Sherlock en tweed pour décrypter l’énigmatique atmosphère de Black Hole Days.

Chaque volume montre bien cet équilibre énergétique suivant les astres, du lever du soleil au dévoilement nocturne de la lune, jusqu’à son ascension complète. Le ton général est à la transe, méditative ou active, qui entraîne la libération du corps et le détachement de l’esprit.

Volume 6 Enlightenment nous invite à naviguer en paddle sur notre canal solaire, le vent du sud poussant vers le large.

Volume 7 Les voix sont peu présentes chez Anatolian Weapons, on s’étonne donc de voir dans Tribute des voix japonaises nous faire un cours de house rapide.

La réminiscence de ses racines anatoliennes jongle avec l’espoir d’un futur meilleur. En version acid ou techno, la musique électronique moderne dont les racines se basent à Détroit apparaît massivement dans les derniers volumes de ses compilations. Aggelos puise dans la mémoire et dans les rêves pour se construire une réalité paranormale qui verse clairement dans le mystique.

Volume 8  Bien que très concentré sur les cultures ancestrales, Anatolian Weapons propose aussi de la science-fiction auditive avec The Future.

Volume 9 En 2020, les messagers de l’espace communiquent sur les ondes sinusoïdales.

Volume 10 Dernier voyage métaphysique à bord d’une navette Tesla, la terre n’est plus qu’un lointain souvenir.

Outre l’exploit artistique de publier autant de matériel sonore abouti en si peu de temps, Anatolian Weapons subjugue par la richesse et la complétude de ses oeuvres. Il compose avec les symboles et les rythmes de la méditation bouddhiste et de la transe tribale en les mêlant aux codes de la techno, opérant ainsi la réunification des rites spirituels anciens et de la transe moderne. Il propose une lecture mystique de la musique électronique qui, lorsqu’on lui prête assez d’attention, nous ouvre les portes d’une autre réalité.