Berlin-Ouest, 26 juin 1963. Il y a tout juste 50 ans, en pleine Guerre Froide.

Voilà bientôt deux ans que le mur sépare la ville, le pays, l’Europe, les peuples. Le Monde.

Sur le balcon de l’hôtel de ville de Schöneberg,  le président américain John F. Kennedy –  alors en visite en Allemagne – réaffirme son soutien aux Berlinois :

« Il y a 2 000 ans, la phrase la plus glorieuse était civis romanus sum (« je suis citoyen romain »). Aujourd’hui, dans le monde de la liberté, la phrase la plus glorieuse est Ich bin ein Berliner... Tous les hommes libres, quel que soit l’endroit où ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et, en tant qu’homme libre, je suis fier des mots : Ich bin ein Berliner ! »

Pour CIVISSUM cette liberté doit aussi exister pour les citoyens de la mode, par la possibilité de revendiquer leurs influences culturelles. De là une collection de sweats et t-shirts inspirés par la phrase de Kennedy, déclinés dans une multitude de modèles et en vente chez Colette en ce moment :

Ich bin ein Pariser
Ich bin ein Newyorker
Ich bin ein Milaner
Ich bin ein Londoner
Ich bin ein Antwerper
Ich bin ein Tokyoter
Ich bin ein Hongkonger
Ich bin ein Moscower
Ich bin ein Shanghaier
Ich bin ein Mumbaier
Ich bin ein Stockholmer
Ich bin ein Seouler
Ich bin ein Bangkoker
Ich bin ein Madrider
Ich bin ein Bamaker
Ich bin ein Kingstoner
Ich bin ein Telaviver
Ich bin ein Phnompenter
Ich bin ein Saopauler
Ich bin ein Abidjaner
Ich bin ein Comptoner

Pour tenter de gagner l’un des 3 t-shirts offerts par CIVISSUM, envoyez vos coordonnées par e-mail (intitulé du mail : Ich Bin Ein Beyeahner) à concours@beyeah.net, avant le 10 juin 2013.