TEESSUE, la marque aux collections éphémères qui fait trembler les réseaux sociaux

Au détour de notre fil Instagram, on tombe sur ce défilé de jeunes très stylisés, les cheveux colorés et tressés, encagoulés dans leur hoodies brandés, dans un décor urbain façon carrefour de Stalingrad. Qui se cache derrière cette bande au look hypsterisé ? Il s’agit de TEESSUE, une nouvelle marque de streetwear parisien née sur le net mais s’appropriant avant tout les codes de la rue. Leur credo est unique : ils lancent une nouvelle collection de quelques pièces homme et femme en série limitée toutes les deux semaines, sous un thème prononcé. Ils reprennent ainsi la conception éditoriale de la mode lorsque l’on consulte non sans excitation le stylist book de Glamour ou les pages Mode de Vice Magazine. L’expérience du rédacteur mode qui communique directement à ses lecteurs via la création de produits, c’est plutôt novateur. On est allé poser quelques questions au directeur artistique de la marque.

La marque TEESSUE se base sur un modèle de conception assez inédit, toutes les semaines une nouvelle « collection » sort, avec une production limitée de produits. Qu’est-ce qui vous a fait croire en ce modèle, comment avez-vous eu cette idée ?

C’est « M. » dans la team qui à eu l’idée, il a eu une librairie et vendait pleins de Mag pointus, l’idée est venue de créer un contenu périodique à l’image de magazine papier qui propose à chaque fois une nouvelle thématique. On a donc calqué ce modèle. D’où le nom TEE – ISSUE.

On voit le streetwear partout, dans la rue, les magazines, sur les influenceurs et même dans les défilés de haute couture. Selon vous, d’où vient cet engouement ?

La rue s’est imposée depuis longtemps sur le monde de la mode, que ce soit grâce à Jean Paul Gaultier, Martin Margiela ou Yves Saint Laurent. Chaque époque avait son enfant terrible qui habillait les podiums avec ce qu’il observait du milieu populaire. La génération du streetwear, dont on fait partie, arrive maintenant à des postes importants dans la mode. Naturellement, leurs goûts pour ce type de produits, de coupe, d’histoire, influence leurs créations. Idem pour les rédacteurs dans les mags, les influenceurs, les consommateurs. Notre génération a baigné dans cette culture depuis plus de 30 ans ce qui explique pour nous cet engouement.

Les marques comme Anti Social Social Club ou Palace épuisent leurs stocks avant même que l’on sache que leur collection est sortie, qu’est ce qui explique ce succès ? Est-ce que vous vous êtes inspirés de ces marques pour TEESSUE ?

Les kids aiment la rareté du produit, que la marque ait une street-crédibilité forte, un univers fort. Et vous dire qu’on ne souhaite pas ce succès pour Teessue serait mentir !

Les looks de vos collections reflètent beaucoup le style de rappeur US comme Tyler The Creator. Comment le streetwear français peut se démarquer du streetwear US ?

Le streetwear a toujours été une communauté forte avec ses codes rémanents. Les US ont certains codes, l’Europe en a d’autres. Les banlieues sont différentes en France et aux US. Le retour de la TN c’est typiquement français. On ne voyait pas les américains les porter fin 90 alors que nous en avions tous aux pieds. Donc on se démarque déjà dans la façon de choisir nos pièces et de les porter. Le streetwear français en 2017 est juste une copie de notre jeunesse du milieu des années 90. On portait du Fila, du Kappa, du Ellesse, Lacoste, Lotto, Sergio Tacchini… Toutes ces marques n’ont jamais été présentes aux US, voilà notre différence.

teessue-beyeah

Les collections de Teessue sont uniquement disponibles sur leur point de vente en ligne, où toutes les deux semaines une nouvelle issue est lancée. La dernière en date est prévue pour le 17 Mai avec Russian Band.