L’ascencion de Pablo Erroz, créateur de streetwear androgyne

Lors des défilés de la Fashion Week barcelonaise les regards se sont portés vers l’ancien directeur artistique de Caramelo, Pablo Erroz. Depuis la fermeture de son ancien atelier, le designer n’a pas perdu son coup de ciseaux et a lancé sa propre maison à son nom. La marque s’adresse à une jeunesse rebelle, cassant les codes tout en gardant un brin d’élégance. On sent que Pablo aime jouer avec les coupes et les matières : déjà dans sa collection été, il rajoutait une manche transversale sur un débardeur, accrochait une écharpe débordante sur un pull en maille, ou encore ajustait un top oversize avec une cordelette nouée.

Pour cet hiver le jeu continue, PANORAMA défie du regard ceux qui ose l’approcher.

Le designer espagnol met au gout du jour la veste de costume en la personnalisant : lettres imprimées sur le dos pour reprendre la tendance actuelle, ceinture coulante qui dépasse comme si c’était un trench. Il aime associer ses pantalons et ses hauts, impose des rappels de motifs et de couleurs sur les ensembles des silhouettes pour que le tout ne fasse qu’un. L’association du bleu, du orange et du blanc se retrouve sur beaucoup de ses créations et notamment sur la paire de Reebok Classic qu’il a revisitée. Une question de détails qui prend toute son importance, apportant une touche personnelle, celle de la patte du créateur, à ses collections.

Retrouvez toute la collection actuelle de Pablo Erroz sur son e-shop.