Chaque saison son égérie, telle est la politique d’Eleven Paris. La marque conserve son identité punk rock décalée associée au sportswear chic, terriblement tendance pour le printemps été. Les bad boys sont de rigueur pour porter du Eleven, en effet, après Iggy Pop ou encore Wiz Khalifa, c’est au tour de Ash Stymet, le mannequin aux tatouages grunge. À ses côtés, une actrice féminine et décalée au nom réputé, Marie Ange Casta. Les premières photos de la collection, shootée par Maxime Dubois, offrent un beau panorama black & white de l’esprit 2016 fort de contrastes, entre minimalisme puritain, fluidité d’une robe bohème et rigidité du perfecto en cuir.

Dans le lookbook d’Eleven Paris SS16 on découvre les premières pièces du vestiaire masculin : un blazer découpé finement, un t shirt à pois piqué à Contador, un perfecto zippé qu’on enfile par dessus une chemise, un polo très british pour se la jouer Match Point. Les influences anglo-saxonnes sont très présentes, pas étonnant pour le berceau du punk rock.

La collection femme se veut plus sauvage, elle montre une certaine sensibilité à l’égard de la nature, avec des motifs de feuilles ou peau de panthère revisitée. Le crochet revient en 2016 sur les tops mais aussi les jupes, et l’on s’amuse à jouer avec la transparence de cette matière sophistiquée. Le perfecto orne également les épaules des dames, en version classique ou sans manches, pour les plus ambitieuses.

Ces premiers clichés offrent de belles promesses pour la saison printemps-été, dont les pièces arriveront à fleuraison sur l’e-shop d’Eleven Paris prochainement.