Entre les murs et les projecteurs, la collection SS17 de Daily Paper

Usant de son environnement comme outil de décoration corporelle, la tribu Surma fait partie de ces trésors cachés de la vallée Omo, au sud de l’Ethiopie. Daily Paper s’est intéressé à leurs pratiques vestimentaires et à leurs décorations corporelles principalement à base d’argile pour dessiner leur collection été 2017. Horizons élargis, ils osent davantage mixer les couleurs et les genres. En effet, quelques test capsules auront suffit pour convaincre Daily Paper d’incorporer une ligne femme dans sa main collection.

Bas résilles transformés en body, superposition d’une robe colorée sur un polo strict, ras de cou au logo affiché à la Andrea Crews, bandeau sporty en guise de top : la femme Daily Paper est effrontée, aguicheuse et terriblement street. Elle a le sens du détail, elle noue sa ceinture comme un lacet, porte le foulard en ras de cou comme un bijou. Elle fait écho à l’homme en copiant sa façon de renverser sa veste à moitié sur le dos, en dégainant sa banane 3 poches en bas du ventre. Il s’inspire également de son homologue féminin en pratiquant le dessous dessus, prenant sa robe de chambre comme un trench coat, son pyjama en soie comme chemisette de jour.

Dualité, confrontation, héritage d’une tribu où la nature prend le dessus, Daily Paper signe là une collection SS17 entière et libre.