Quand on l’a rencontré il y a quelques mois, Vicente Sanfuentes nous avait prévenu : 2016 sera une grande année pour Sanfuentes Records. Il était alors question d’un EP de Mijo, de trois EP perso, ainsi que d’un projet secret venant du Pérou. L’année ne commence finalement qu’en juin mais elle commence sur les chapeaux de roue puisque Sanfuentes vient de s’associer avec la distribution de Kompakt – le prestigieux label de Cologne – pour mieux créer de nouveaux ponts à l’international. Pour rappel, la ligne rouge de Sanfuentes Records est de mettre en avant des artistes latins et surtout une certaine identité électronique latine. L’ambition est de vouloir parler un langage « universel » au travers de cette identité, d’où l’association avec Kompakt pour ce label latin géré depuis Los Angeles.

Cet EP de Sanfuentes est sûrement son meilleur : les trois tracks présentés sont redoutablement efficaces, l’acid et les mélodies caractéristique venant se greffer à des influences tout droit sorties du Royaume-Uni. Artslave et Fourth Wall nous rappellent sur certains aspects Daniel Avery, tandis que Squares Waves Over America nous rappelle que le producteur baigne dans l’atmosphère singulière des Etats-Unis d’aujourd’hui. Vicente nous avait décrit la musique électronique latine comme une musique ne disposant pas nécessairement de tessitures traditionnelles, mais avant tout centrée sur des structures focalisées sur le groove, les break rythmiques, et un relief beaucoup plus plat – moins « orgasmique ». L’écoute de Artslave est une nouvelle occasion de mettre les paroles du producteur en exemple.

On vous recommande chaudement de suivre les aventures de ce label et de son créateur qui pourraient bien marquer l’année 2016 et les suivantes de leurs empreintes.

Lire aussi : Découvrez le nouvel EP des chiliens de Roman & Castro.

Lire aussi : L’onde électronique des Andes : Photo-Report du RBMA Bass Camp à Santiago du Chili.