Au détour d’un SoundCloud, d’un repost, d’un ajout YouTube ou d’une tracklist du mix d’un guest sur une radio en ligne – en bref, par le plus grand des hasards – nous sommes tombés sur Nyra. Un producteur anglais énigmatique et discret, bien que déjà prolifique, et auteur de la série d’EP & d’edits Canoe. La cinquième livraison vient de tomber, et c’est une petite bombe automnale pour dancefloor housy.

D’abord sombres, parfois breakés, aux allures techno mais sans aller jusqu’à franchir les 130 BPM, les EP Canoe ont petit à petit pris un chemin plus lumineux, voir même joyeux. Ryan Davis s’octroie à présent le droit de convoquer les vocaux les plus sur-utilisés, pillés, re-pillés et massacrés de la house. Et surprise, cela fonctionne. Son très sobrement nommé « Tears I Can’t Hold » est un petit bijou de production : kicks secs et rapides, cordes qui rentrent progressivement dans le morceau, la basse qui s’en mêle et nous voilà parti sur la piste.

Le reste de l’EP est dans cette même veine, sans toutefois parvenir à l’énergie du précédent morceau. « Music Is The Way » nous transporte vers les rives des sols disco à grands renforts de boucles mais presque à demi-mots, avec retenue. Le troisième morceau, lui, y va franco : samplant le « African Love Song » de Gepy & Gepy, le « Africa » made in Nyra est redoutablement groovy, suant et pailletant.

Nyra – Canoe 005 est disponible sur Juno.