Réussir à mélanger des sonorités organiques et synthétiques, nombre de producteurs techno savent le faire. Mais certains d’entre eux savent se démarquer en mettant en avant une ambiance cinématique tantôt oppressante, tantôt mélancolique, sans jamais perdre leur auditeur. C’est le cas du producteur lillois HUNE, hébergé sur un jeune label de la même ville, Lezart Records. Pour la cinquième sortie du label, HUNE nous fait embarquer dans un voyage sombre et hypnotique à souhait, au moyen de sonorités sourdes et extrêmement variées d’un morceau à l’autre.

Le premier titre porte très bien son nom : Friction est un savant mélange de sons dark, francs, d’une puissance assumée. Et si l’on retrouve encore quelques touches de lumière dans ce morceau, le titre suivant, Lowcut, évolue dans des ténèbres plus froids, sans pour autant être plus calmes. Enfin, notre (trop) court voyage se termine sur l’excellent Beyond, titre qui apparaît comme un prolongement du précédent : on retrouve encore une fois un court motif de notes de synthé aiguës, souligné par des kicks sourds et des fréquences basses, apportant un relief certain à ce motif qui, seul, pourrait paraître répétitif. Friction est un EP à annoter dans les playlists techno, avant de pouvoir entendre les prochaines productions de ce lillois prometteur.