Le duo anglais Mount Kimbie s’est chargé du dernier épisode des DJ-Kicks, la série de mixes culte et inégalable. Et sans surprise, le duo nous livre un disque parfait.

À chaque fois, le même frisson d’enthousiasme et d’envie, quand on lit ces quelques lignes : « DJ-Kicks annonce son prochain volume ». On sait alors qu’on ne sera que (rarement) déçu, si tant est que l’artiste proposé nous intéresse, bien sûr. Impossible d’effacer de sa mémoire la découverte du numéro complètement fou réalisé par Erlend Øye, l’intensité livrée par Juan Maclean ou John Talabot, la sélecta improbable de Moodymann, le smooth de Kerri Chandler ou, plus près de nous, l’alliance entre house, acid, breakbeat & techno par DJ Seinfeld. Dire que cette série est culte n’est pas la surestimer, loin de là.

Alors, quand nos yeux ont lu que Mount Kimbie, héros d’une pop hors-cadre et fascinante, se chargerait du prochain numéro, nous avons souri de bonheur.

Bien loin de détonner au milieu de la discographie riche, éclatante & défricheuse du duo, ce DJ-Kicks: Mount Kimbie fait état au contraire de leurs formidables talents de DJs. Car c’est bien d’un DJ set qu’il s’agit ici : l’ensemble est vif, énergique, bien loin d’un assemblage méticuleux et (trop)réfléchi, laissant place à chaque morceau dans un élégant enchainement. Pluies de drums & kicks méthodiquement lancés apparaissent puis s’évanouissent tout au long du disque, là où les ambiances chères au duo infusent les cinquante minutes qui s’offrent à nous.

La tension monte, puis redescend, puis remonte : les deux anglais s’amusent à varier, s’aventurant tour à tour dans une techno mélodique, une pop option new-wave ou une bass music inquiétante. C’est que l’affiche est prestigieuse : on retrouve des productions d’Aleksi Perälä, Nina Kraviz, Efdemin, Marco Bernardi et même un inédit du duo, Southgate – c’est la règle, chez DJ-Kicks – inspiré par Stanislav Tolkachev.

Initialement pensé et imaginé lors d’une mini-tournée en compagnie d’Actress, le duo dit avoir déjà choisi, lors de ses DJ sets, les morceaux qui figureraient sur la tracklist finale. Sans excès ni artifice, le résultat est d’une rare tenue, alternant le nouveau avec l’ancien. Parfois sombre, toujours tendu, l’ensemble est fluide, clair, jouissif. Après une décennie de créations, Kai Campos & Dominic Maker ne finissent plus de prouver, disque après disque, qu’ils méritent une place de choix dans la nébuleuse électronique.

DJ-Kicks: Mount Kimbie est disponible sur Bandcamp.
Ils seront en DJ set le 20 octobre à Concrete.