Entre affichages de train et « interdiction de fumer », Levalet s’est une fois de plus joué d’un décor aux abords anodins. C’est sur le quai 36 de gare du Nord que fleurit sa dernière oeuvre : passagers clandestins ou fraudeurs à leurs heures perdues, ses jeunes protagonistes aux valises sous les bras semblent bien décidés à déguerpir rapidement.

On vous avait déjà parlé de ce jeune street artiste plasticien dont les créations humoristiques teintent Paris de poésie.

De par sa démarche illusionniste, Levalet s’approprie les rues de la capitale en proposant des collages qui intègrent à merveille le monde urbain. Ses personnages en noir et blanc tout droit sortis de notre réalité interpellent : entre imagination et créativité, l’artiste réalise de véritables scènes où ses comédiens d’encre de chine côtoient passants -ou passagers attendant leurs trains- sans les prévenir.

Levalet revisite chaque mois Paris et ses nombreux arrondissements pour le plus grand plaisir des citadins avertis.

N’hésitez pas à visiter son blog.